Côte d’Ivoire: Joël N’Guessan félicite Simone Gbagbo pour la profondeur de ses propos emprunts de sagesse

Côte d’Ivoire: Joël N’Guessan félicite Simone Gbagbo pour la profondeur de ses propos emprunts de sagesse Featured

« Je voudrais dire merci à Dieu qui nous a transformés. Il m’a fait du bien parce que c’est si comme il m’avait sorti de la mort pour me ramener à la vie. J’ai souhaité témoigner devant vous l’action de Dieu dans ma vie dans ces 7 années passées en prison. Je voudrais aussi remercier le président Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire parce que Dieu est passé par lui pour me mettre en liberté. Il a incliné le cœur de monsieur Alassane Ouattara pour que nos portes des prisons s’ouvrent. Je voudrais aussi remercier le général Youssouf Koné dans la maison de qui j’ai vécu pendant 3 ans. Je voudrais aussi remercier les gendarmes qui m’ont assisté quand j’étais à l’école de gendarmerie. Ils étaient là pour m’empêcher de sauter la clôture. Je voudrais aussi remercier mes médecins qui m’ont assisté parce que là où j’étais là j’étais anxieuse et stressée. Je remercie aussi mes avocats, une équipe de six personnes. Au moment où je m’y attendais le moins j’ai été libérée avec d’autres camarades. Je sais que quand Dieu commence une action, il ne s’arrête pas en chemin et je pense que le miracle qu’il est en train d’accomplir dans la Côte d’Ivoire aujourd’hui est semblable à ce qu’il a fait pour les hébreux», telle est la déclaration faite par l’ex première Dame, Simone Gbagbo, le week-end dernier à Moossou Search Moossou lors d’une messe de célébration qui lui a été dédiée après sa sortie de prison.

Un discours qui n’est pas passé inaperçu du côté du RDR qui par la voix de son Vice-Président chargé de la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro, félicite l’épouse de Laurent Gbagbo pour la profondeur de ses propos emprunts de sagesse et d’humilité.

Pour l’ancien porte-parole du parti de Ouattara, les propos de Madame Simone Ehivet GBAGBO, sont propos emprunts de sagesse, d’humilité et prouvent que la réconciliation totale des fils et filles de Côte d’Ivoire est possible.

« Le premier constat que nous faisons, c’est qu’elle a l’honnêteté de dire la vérité sur ses sept (7) années de détention aussi bien à Odienné qu’à l’Ecole de Gendarmerie à Abidjan. Prenant le contrepied de tous ceux qui ont prétendu que pendant son temps de détention elle a été régulièrement maltraitée, elle affirme au contraire qu’elle a été traitée avec respect et dignité », constate Joël N’Guessan.

Le deuxième constat, que fait l’ex ministre des Droits de l’Homme ; c’est que l’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire affiche une confiance totale et renouvelée en Dieu qui a rendu possible sa libération et celle des autres. Car selon lui, pour elle c’est ce Dieu qui a incliné le cœur du Président Alassane OUATTARA afin qu’il prenne cette ordonnance d’amnistie.

« Enfin, Madame Simone Ehivet GBAGBO, en dressant la typologie des différentes victimes de notre crise électorale a planté le décor du pardon indispensable à la réconciliation. Toutes les couches sociales ivoiriennes ont été touchées par notre crise. Au-delà de ce constat, nous devons nous dépasser pour nous projeter dans l’avenir en acceptant de nous pardonner mutuellement. Nous avons l’obligation de nous pardonner si nous voulons poser les bases d’une nouvelle Côte d’Ivoire bâtie sur des valeurs nouvelles. PLUS JAMAIS ÇA ! Cela doit être l’indispensable crédo de tout homme politique ivoirien. C’est pourquoi, une fois n’est pas coutume, il faut féliciter l’ex Première Dame de Côte d’Ivoire, Madame Simone Ehivet GBAGBO pour la profondeur de ses propos emprunts de sagesse et d’humilité », a-t-il conclu.

Donatien Kautcha, Abidjan

Read 149 times
Rate this item
(0 votes)

About Author

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2