Sénégal : disparition d'Ousmane Tanor Dieng, 3e personnage de l'État

Sénégal : disparition d'Ousmane Tanor Dieng, 3e personnage de l'État Featured

Le Sénégal est en deuil. Le leader du Parti socialiste (PS) et président du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng, est décédé des suites d'une maladie, ce lundi 15 juillet, en France a annoncé son entourage à l'Agence de Presse sénégalaise. Il était hospitalisé en France depuis de longs mois, a confirmé son chef de protocole. Le président Macky Sall a aussitôt déclaré avoir gardé d'Ousmane Tanor Dieng le souvenir « d'un homme d'État d'une dimension exceptionnelle », un témoignage rendu public peu après le décès en France du secrétaire général du Parti socialiste (PS).

Une longue carrière ministérielle

Longtemps ministre sous Abdou Diouf, Ousmane Tanor Dieng était devenu l'une des plus grandes figures contemporaines du socialisme en Afrique. Allié du président Macky Sall depuis 2012, Ousmane Tanor Dieng était la troisième personnalité de l'État du Sénégal.

"Le Sénégal vient de perdre un Homme d’Etat d’une dimension exceptionnelle, un digne Fils de la République dont le parcours constitue un exemple d’abnégation et un modèle d’engagement patriotique."
Communiqué lié à la disparition de Ousmane Tanor Dieng

« Le Sénégal vient […] de perdre un homme d'État d'une dimension exceptionnelle, un digne fils de la République, dont le parcours constitue un exemple d'abnégation et un modèle d'engagement patriotique », affirme-t-il dans un message de condoléances adressé à ses compatriotes. « Avec la disparition du président Ousmane Tanor Dieng, le président Macky Sall, la coalition Benno Bokk Yaakaar, le Parti socialiste et la République viennent de perdre un allié éminent et loyal, un grand militant du Sénégal, et la République un de ses plus grands serviteurs », est-il écrit dans le message de condoléances reçu du service de communication de la présidence. Le chef de l'État « formule ses prières les plus ferventes pour qu'Allah l'accueille au paradis ».

Une fin de parcours à la tête du Haut Conseil des collectivités territoriales

Ousmane Tanor Dieng, nommé président du Haut Conseil des collectivités territoriales, 3e personnage de l'État, par Macky Sall, dirigeait cette institution depuis 2016. Sa disparition, survenue à Bordeaux, en France, est intervenue alors qu'il se faisait soigner depuis des mois. Il a été conseiller du premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, ensuite directeur de cabinet d'Abdou Diouf, le successeur de ce dernier. Ousmane Tanor Dieng a été ministre d'État, chargé des Affaires présidentielles d'Abdou Diouf, auquel il avait succédé à la tête du PS après la défaite de cette formation politique à l'élection présidentielle de février-mars 2000. Candidat sans succès aux élections présidentielles de 2007 et 2012, Ousmane Tanor Dieng était ensuite devenu un allié de Macky Sall. Il le soutenait au second tour de la présidentielle de 2012 et était l'un de ses plus importants alliés au scrutin présidentiel du 24 février dernier. 
Read 49 times
Rate this item
(0 votes)

About Author

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2